Le Rakugo, à la vie, à la mort

  • Genre
  • Fiction

Dans le Japon des années 1960, Kyoji est libéré de prison pour bonne conduite. Sans famille ni attache, il est déterminé à devenir le disciple de Yakumo, un grand maître du théâtre Rakugo, depuis qu’il a assisté à son impressionnante prestation au bagne. Étrangement le sensei choisit de prendre le jeune homme sous son aile, alors qu’il n’avait jusque-là accepté aucun apprenti, et lui donne même un nom de scène : “Yotaro”. Une nouvelle vie s’ouvre dès lors pour Yotaro qui tentera de faire perdurer cet art l’ayant tant aidé durant ses heures les plus sombres, avec le soutien du domestique Matsuda et de la jeune Konatsu, fille d’un célèbre Rakugo-ka, décédé de façon tragique, qui fut autrefois l’ami et le rival de Yakumo…

Kumota Haruko a commencé sa carrière en 2007 chez Tokyo Mangasha avec «Madobe no Kimi». Le succès est immédiat et ce titre entre dans la top 20 des «meilleurs manga BL» au chil chil award 2009. Son style unique, fin et sensuel séduit et permet chaque année à ses manga BL d’être présents dans les classements du chil chil award. Le succès de «Showa Genroku Rakugo Shinju» a entraîné une adaptation en une série animée en 2016, disponible en France sur ADN (“Le Rakugo ou la vie”).

Traducteur : Cyril Coppini 
Performer de Rakugo ; traducteur de mangas (le disciple de Doraku ; Détective Conan ; Apprenti Criminel ; Gwendoline…) ; de jeux vidéo (Danganronpa V3 ; Trails of cold Steel 3) et des « Histoires tombées d’un éventail » (Collection Miroirs du réel chez l’Harmattan). Installé au Japon depuis 1997.

Série en 5 volumes / 1 volume paru

312 pages

Noir&blanc

14.80 x 21.00 cm

Broché